jeudi 3 septembre 2015

Un jour..



Un jour les deux premières illustrations de cette image auront disparu des carrières. Parce qu'une prise de conscience générale aura saisi les cavaliers. Ces derniers auront cessé de regarder, d'applaudir, de se taire et donc de cautionner puis de reproduire ce qui se fait encore trop souvent sur de nombreux paddocks de grandes compétitions et d'échéances, toutes disciplines confondues (même si le complet semble encore échapper à cette "germanisation" des techniques équestres).

Un jour le cheval, en tant qu'animal pensant et non plus comme simple mobilette que l'on peut "trafiquer" et user à tors et à travers, sera remis au centre de toutes les attentions, de celle du cavalier débutant, de loisirs, de l'amateur ou du professionnel. La recherche d'une réelle communicaiton, d'une harmonie et d'un partenariat qui nous faisaient tous rêver étant gosses, et qui nous a poussé presque maladivement vers les chevaux, primeront enfin sur la technique, abolissant à jamais l'adage qui gouverne actuellement encore trop d'esprit : "la fin justifie les moyens".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire