dimanche 6 septembre 2015

SAV # 2 - "Centrer son cheval sans le dépersonnaliser, c'est possible ou pas? (Jean Mi)

Aujourd'hui c'est Jean Mi,qui nous écrit. Il est le propriétaire de Princesse Petit Pois une jolie QH LBE de quatre ans.

Ton article sur les LBE m'a donné beaucoup matière à réfléchir, et après quelques jours de maturation me voici avec des questions... Quid des chevaux centrés, naturellement ou que le travail à centré? Ca me turlupine pas mal cette affaire. Est-ce une bonne chose d'arriver à centrer son cheval? N'est-ce pas une modification de sa nature profonde? Typiquement un LBE qu'on centre, on va le rendre moins extraverti, plus soumis, moins contestataire... Comment ça se passe? Est-ce que c'est bien? Comment s'en trouve impacté la relation cheval/bipède? Parce que ça passe par une forme de rétrogradation un peu... (moins autonome, moins spontané, moins réflexif aussi?)

Bon au départ, j'avoue que je suis un peu passé par toutes ces émotions..






Donc.
Tout d'abord je vais légèrement modifier ta question Jean Mi, en ne demandant pas : « est-ce bien de centrer son cheval? », mais plutôt : « pourquoi je dois rechercher à centrer mon cheval? » . 
Quand je dis « je dois », je pars du principe que nous sommes tous ici dans une quête de communication, de partenariat, et que nos objectifs, se cantonnant au loisir ou à de la compétition, s’inscrivent tout de même dans un cadre impliquant nécessairement sécurité, confort, et plaisir (dans cet ordre ci). Sauf que voilà, dans la théorie c’est bien beau, mais dans la pratique c’est pas toujours évident. Tout simplement parce qu’humains et chevaux ne vont (plus?) pas forcément de paires. «  Un cheval n'est pas seulement un cheval, c'est une attitude montée sur quatre pieds, un être qui pense différemment de vous et moi. » (à enregistrer et imprimer). Donc pour nous faire comprendre de lui, nous devons d’abord apprendre à le connaitre, et à penser cheval avant de penser comme un homme. 

Revenons à la chartre des horsenalities. 
Si on la regarde bien, il y a effectivement trois niveaux: « extrême, modéré, léger ». 
Si je me cantonne au profil d’un LBE extrême, nous allons avoir l’ensemble de ces caractéristiques fortement développées et exacerbées lorsque nous nous trouvons en sa présence:

- joueur
- espiègle
- malin, fin
- charismatique
- facilement désobéissant
- tendance à mordre ou à taper avec un antérieur
- mordille, joue avec sa bouche
- volontaire
- exubérant
- sympathique

Alors au début on se dit..



(Merci Nico). Mhh.. Pas tant que ça. 
Je ne sais pas vous, mais un cheval qui présente quotidiennement ce genre de personnalité ne doit pas être évident.. 

Parce que oui un cheval joueur c’est bien, sauf lorsque celui-ci désire que vous jouiez aux règles de son jeu, qui étaient très différentes des vôtres (sinon c'est pas marrant :P)...
Oui un cheval charismatique est toujours agréable à regarder, mais communiquer avec lui peut être parfois très compliqué lorsqu’il nous influence (voir nous contraint, quand le cheval devient trop impressionnant) à changer nos plans...
Un cheval qui prend tout dans sa bouche peut faire sourire les premiers jours, mais c’est un comportement qui peut devenir très dangereux lorsque vos mains, ou vos pieds dans l’étrier deviennent sa nouvelle cible...

Toutefois, tous ces traits de caractère vont montrer un avantage et de grande qualité s’il n’apparaissent que lorsque nous sommes prêts à les recevoir et toujours de manière positive
En effet, un cheval charismatique sera précieux lorsqu’il faudra aller devant en balade, ou s’imposer dans une situation un peu chaotique. Un cheval joueur et espiègle sera un régal en liberté si vous avez trouver un jeu commun, avec des règles qui vous vont à tous les deux. Un cheval qui prend tout dans sa bouche sera une monture très agréable à brider, et dont l’apprentissage de certains tours pourra amuser vos amis autant que lui. 

Aussi, le « facilement désobéissant » quant à lui, une fois plus tempéré, vous permettra toujours de faire attention à votre langage corporel, à votre manière de demander les choses, etc.. 

Enfin, la charte présente aussi (et dans chaque horsenality) des traits de caractère qu’il ne faudra surtout pas entacher lors de l’éducation de notre cheval, et au contraire chercher à garder, ou à renforcer: « sympathique, volontaire, malin, fin », afin de continuer à faire resortir le meilleur de ce cheval. 

Il faut donc tenter de voir du positif dans tout les éléments qui constituent le caractère de notre cheval. En tentant toutefois de faire essentiellement ressortir le meilleur de ces derniers, afin que chacun, humain comme cheval (car nous constituons un couple, un binôme et somme sensé créer un partenariat ensemble) y trouvent son compte, tant en sécurité, qu’en confort et en plaisir!  
Et quoi de mieux pour ça, que de trouver un équilibre entre chaque attitude? L’expression extrême de la joie, ou de la contrariété n’est jamais quelque chose de très bon (chez les chevaux comme chez les humains d’ailleurs). On parle souvent d’équilibre en équitation classique, mais l’équilibre il n’est pas que physique, il est aussi émotionnel et mental.

Thomas résume la situation bien mieux que moi:




Comment aborder un cheval centré? Question qui en contien deux d'ailleurs: comment aborder un cheval qu'on ne connait pas et qui semble centré? Comment aborder un cheval qu'on connait bien et qu'on a centré par le travail?

Un cheval qui apparait centré est généralement très bien éduqué. Si ça n’est pas le cas, c’est qu’il est souvent introverti. À ne pas confondre, donc. Un cheval ne semble jamais centré, il l'est ou il ne l'est pas. 
Donc si le cheval est centré il va plus facilement passer par les quatre quadrants mais de manière moins extrêmes qu'un cheval non centré. La meilleure question à se poser est donc: mon cheval manque t’il

  • de calme?
  • d’obéissance?
  • de motivation?
  • de confiance?

Et en fonction de ces paramètres (qui peuvent parfois apparaitre par paire -ou même tous ensemble- pendant la séance), nous nous adaptons. 



Ma jument a pu avoir de grosses périodes LBE un peu extrèmes (très contestataire, irrespectueuse, avec une intolérance à la frustration et à la monotonie assez poussée) typiquement l'année où elle s'était blessée et qu'elle commençait à ressortir au paddock/en main après 4 mois de box, jusqu'au débourrage peu ou prou, où, pour assurer ma sécurité (autant à pied qu'en selle, avec ma cheville en mousse) j'avais beaucoup bossé sur le respect. Respect de la bulle, respect des consigne, renforcement négatif des débordements. Du coup sous la selle je ne l'ai jamais trouvé très extravertie.Du coup la question qui me hante (osons le terme!) c'est: AIS-JE ETEINT MON POULAIN en le centrant? L'ais-je déterioré en modifiant sa nature profonde? Ou l'ais-je apaisé en le centrant? (ou l'ais-je centré en l'apaisant?)Voila, c'est des vrai questions, et ça m'énerve parce que je suis partagé entre l'envie d'en apprendre plus dans les HN, et la sensation qu'à chaque fois que je m'y intéresse ça me fait des noeuds au cerveaux et qu'au final ma façon d'être en pâti.

Voila voila...


À mon sens il n’a pas s’agit d’extinction, mais bien de centrage et surtout d’éducation. Parce qu’un cheval qui n’est pas safe pour son humain est effectivement un cheval  auquel il manque un ou des éléments essentiels dans sa formation. 
Ici, vu qu’elle avait l'air plutôt cerveau gauche extraverti extrême il s’agissait surtout du respect et du contrôle. 

Donc non tu ne l’as pas éteinte. Tu l’as simplement fait devenir une jument bien dans ses pompes, qui sait désormais comment communiquer sereinement avec son humain et qui prend du plaisir à passer du temps avec. En fait il a simplement s’agit de fitness émotionnel. 

Un cheval dépersonnalisé/éteint se voit de suite: il n’est pas dans la recherche du contact, ne communique plus, ne pose aucune question et répond simplement à celles que l’on lui pose. 


Voilà voilà (bis).
Si vous avez des choses à rajouter, ou au contraire à rectifier, surtout n'hésitez pas! La discussion est bien entendue ouverte et je tâcherai de mettre à la suite de cet article les différentes réactions. 



L'est belle, hein? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire