samedi 5 septembre 2015

SAV # 1 - "La horsenality de mon cheval peut-elle changer à cause de moi?" (Irina)


Bienvenue au SAV de Mon cheval cet incompris. L'idée de cette nouvelle catégorie m'est venue suite à la réception de nombreux messages, demandant quelques "conseils" ou me posant des questions plus ou moins précises sur Parelli.

J'espère qu'elle apportera quelques réponses et mettra plus en avant vos commentaires. 

Donc n'hésitez surtout pas à répondre pour donner VOS avis, VOS solutions, VOS conseils. Je les posterai à la suite des articles, afin que chacun puisse avoir un large pannel de solutions ou réponses à sa disposition. Et puis surtout, je ne prétends pas avoir le monopole de la vérité.




C'est Irina qui ouvre le bal. On dit "bonjour Irina":




Là je me regarde la vidéo d'un LBI, mais purée en fait c'est les chevaux qui me semblent les plus difficiles , car ils font sans cesse fonctionner notre petite tête , ils sont tellement intelligents ... Je voulais savoir ce que t'en pensais toi des LBI (car j'ai cru lire que tu as découvert Kumo LBI / LBE ). Ma Saku semble être dans le même cas, elle était essentiellement LBI quand je l'ai eu et à évolué vers LBE , à l'heure actuelle elle est surtout LBE d'ailleurs... Enfin si je la lis bien , car c'est pas si simple en fait ... Je me pose d'ailleurs souvent la question, est-ce que je la lis correctement ?
Et j'ai pu constater que lorsque je ne la provoquais pas et qu'on répétait toujours les mêmes choses, elle devenait LBI (enfin c'est vite dit) disons qu'elle se renferme et n'y met plus du sien. Alors que quand on la provoque un peu elle adooore bouger , elle attends toujours la prochaine indication qui lui demandera d'y aller. Lorsque je bossais avec M-C Saku était essentiellement LBI, et avec Gabi elle était LBE ... (Assez drôle puisque 2 des chevaux de M-C sont archi LBI, et que la jument de Gabi est LBE) , est-ce que le caractère humain , ou l'idée qu'on se fait d'un cheval peut influencer comme ça ? Ou alors Saku est peut-être juste une LBI avec un peu de feu aux fesses haha (enfin bon la dernière fois c'était pas du feu mais plutôt de la dynamite ...). Et puis Saku est d'ailleurs loin d'avoir le pied sur. Enfin voilà j'avais presque oublié ce que c'était de se prendre la tête pour comprendre son cheval , 9 mois de repos pour elle (et comme pour moi du coup) ça ne me réussit pas haha


La horsenality d'un cheval peut être déterminée par trois grands éléments:

- sa nature (la génétique donc, le caractère de ses parents, sa personnalité innée)
- son environnement
- les comportements qu'il a appris 

La horsenality d'un cheval peut donc varier selon ces différents paramètres, ce qui nous conduit souvent à certaine confusion, voir désoeuvrement total lorsque nous sommes face à un cheval qui semble passer par deux quadrants, voir par les quatre profils. 

Et c'est vrai que lorsque l'on tente de trouver la horsenality de son cheval on peut très souvent être piégé par le graaaand amour que l'on porte à notre poney chéri. Disons qu'à la première lecture, on a vaguement l'impression que les chevaux dans la catégorie en haut à gauche sont super troooop cools, non ? Matez moi un peu ses adjectifs : « joueur, volontaire, exubérant, espiègle, charismatique... » Ça donne quand même un peu envie de retrouver son poney là dedans, non ? Et du coup c'est vrai que les cerveaux gauches paraissent même plutôt faciles à gérer. Mais finalement, l'on se rend compte très vite qu'ils ne sont pas forcément les plus évidents. Linda l'explique de cette manière :

"Ils sont cool, calmes , confiants, et apprennent vite....MAIS ils peuvent être têtus ,rapidement blasés, peu coopératifs, envahissants, prennent tout dans leur bouche, dominant, agressifs,et beaucoup trop intelligentspour nous , tant que nous n'avons pas un peu plus de savvy .
À une époque, je pensais que les chevaux cerveau droit étaient un vrai défi. Mais plus j'enseigne et plus j'apprends , plus je me rends compte à quel point les chevaux cerveau gauche représentent un défi bien plus grand.
Les chevaux cerveaux droits ont souvent peur, voient des fantômes partout, manquent de confiance et sont impulsifs. Ils explosent très facilement et il faut du temps pour faire redescendre la pression. Mais une fois que vous savez comment arrêter cette poussée de trouille, et comment leur redonner confiance, ils deviennent volontaires et curieux.
Les cerveaux gauches au contraire, vous testent très vite parce qu'ils ne sont pas intimidés , ils ont confiance en eux mêmes , et ils construisent eux mêmes leur propre échelle hiérarchique. On peut attraper beaucoup plus de mouches avec du miel qu'avec du vinaigre, alors peut être que vous devriez avoir un peu plus de miel sur vous si vous vous sentez souvent frustré par votre cheval.
 
Le respect se gagne en étant le genre de personne que votre cheval aimerait rencontrer et ne s'obtient pas en le grondant souvent... Si vous savez que votre cheval est Left Brain, confiant et dominant, alors pour lui, la sécurité et le confort ne sont pas ses préoccupations principales mais le jeu (pour les extravertis) et la nourriture (pour les introvertis) si. Lorsqu'ils jouent entre eux au jeu de "la dominance", c'est un jeu pour eux. Alors lorsqu'ils vous taquinent ou qu'ils vous surprennent, c'est aussi du jeu et la plupart du temps ils sont très forts pour savoir sur quels boutons appuyer pour jouer avec nos émotions... et gagner le jeu. Quand ils sentent ces émotions jaillir en vous, ils se disent qu'ils ont bientôt gagné le jeu, c'est pour ça que vous devez apprendre à rester maîtres de vos émotions face à ce genre de cheval. Et vous ne pouvez pas faire semblant car il est capable de lire en vous. La solution est d'avoir plus de savvy, et d’être imprévisible pour votre cheval.

Les chevaux pardonnent vite et changent de point de vue rapidement aussi, c'est nous qui devons changer en premier.
Contrairement aux chiens qui, eux , nous aiment quoi que nous fassions, les chevaux, eux nous aiment, sous certaines conditions."



(Oui moi aussi j'étais assez désarçonnée en apprenant la nouvelle) 


Donc pour revenir à ta question Irina : un cheval changera forcément de horsenality s'il est mal abordé (quelqu'un de trop mou rendra blasé ou hystérique un cerveau gauche extraverti), ou qu'il se trouve dans un environnement différent (un lieu anxiogène transformera un cheval confiant en un cheval angoissé). 
On parle alors d'élément déclencheur, qui font sortir les chevaux (ou les humains pour les humanality) de leur personnalité "habituelle" et naturelle.

Le but de PNH est en fait de se servir des horsenality pour centrer le cheval, mais surtout pas le dépersonnaliser. Donc la stratégie à adopter se fait en fonction du caractère de l'équidé que l'on a en face de nous. Et elles vont énormément varier.

Du coup il est complètement logique qu'un cheval LBE que l'on aborde de manière très «neutre»,s'ennuie très vite et passe en LBE extrême, ou au contraire bascule dans une autre horsenality. Pour Sakura il semblerait qu'elle devienne LBI.

De toute manière, la meilleure question à se poser pour s'adapter au mieux à son cheval lorsque son caractère est différent de celui dont on a l'habitude est:

"Mon cheval manque t-il de : 

  •  obéissance? (LBE)
  •  calme? (RBE)
  •  motivation? (LBI)
  •  confiance? (RBI)"

Si Sakura montre donc moins d'entrain, et manque de motivation, il faut alors s'adapter à ce dont elle a besoin. Soit de faire travailler son cerveau et son esprit, plus que ses pieds qui semblent avoir moins envie de bouger aujourd'hui (comme on le ferait effectivement avec un LBI). 
La faire jouer sur des exercices demandant plus de réflexion et de précision, mais moins de mouvement, nous permettra de retrouver sa motivation et son envie de bouger.

Toutefois attention de ne pas tout confondre: un cheval moins explosif (terme plutôt négatif, puisque le cheval a certes de l'énergie mais l'utilise contre nous) que d'habitude, mais toujours dynamique (l'énergie est cette fois-ci sous contrôle) et répondant positivement à nos demandes est tout simplement un LBE obéissant que vous avez réussi à centrer (et là on fait péter le champomy!)




Ajout de Clémentine, propriétaire de Bodhran, grand LBE de son état, dans un des commentaires:


J'ajouterai juste attention à être sûr qu'on a pas rendu par exemple un LBE LBI avec une séance chiante, et du coup se dire, ok il est LBI, je vais donc faire bouger son cerveau... Avec le mien et je pense certains autres plutôt LBE, mais qui s'ennuient à un instant T, ça a tendance à aggraver la situation de le traiter comme un LBI... Donc si la grosse tendance est LBE, il faut en tenir compte même sur des moments LBI, et redonner du mouvement...

Allez au bûlooooot!

1 commentaire:

  1. Bonjour :)
    Pensez-vous qu'il soit possible change de horsenality plusieurs fois par jour ? En effet en travail à pied, ma jument peut-être parfois super motivé, presque hyperactive en liberté, et dès que je lui met le licol (sans mettre aucunes pression) devenir molle, et faire tout ce que je lui demande calmement, presque comme un robot et sans aucune motivation... Où à l'inverse être top en licol et se désintéresser complètement de moi dès que je l'enlève... Du coup devant le schéma des horsenalities, je n'arrive à rien remplir, car pour chaque chose cela dépend des jours, des moments... Du coup je suis un peu paumée, je ne sais plus trop comment la travailler...
    Merci d'avance et bonne journée :)

    RépondreSupprimer